Côte d’Ivoire : La dictature s’écroule seule sans rébellion, du jamais vu.

Afrique media Côte d'Ivoire

Dieu est Dieu disent les Ivoiriens. Ce qui se passe en Côte d’Ivoire dépasse l’entendement de l’humain. Et pourtant c’est une réalité. Le tout puissant régime d’Abidjan s’écroule à petit feu. Sans coup d’état, ni armes, les tenants du pouvoir risquent de le céder aux Ivoiriens.
Des hommes influents du parti de Laurent Gbagbo sont libérés. Simone Gbagbo, Lida, Assoa, Tiédé Parfait et bien d’autres personnalités. A cette longue liste, il faut ajouter des militaires qui étaient considérés par la dictature d’Abidjan comme des Ivoiriens à bannir du pays, sont miraculeusement libérés. Bon Dieu ! Qu’est-ce qui se passe ? Un ami nous appelle pour nous confirmer que le gendarme Jean Noel Abéhi est en liberté. Un autre affirme que Séka Séka a regagné sa famille.
Question. Alors, est-il possible d’obtenir en politique des résultats sans prendre des armes ? Les faits, tels qu’ils se déroulent montrent la grandeur et la maturité d’un parti pacifique, le FPI
Simone Gbagbo, depuis Tripoli




Article lu : 91 fois