Présidentielles 2020 : un ambassadeur révèle le plan diabolique de la France contre le FPI et le PDCI

Afrique media Côte d'Ivoire

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la France manœuvre déjà pour les élections présidentielles qui vont se tenir en Côte d’Ivoire en 2020. Le pays colonisateur qui veut toujours faire main basse sur l’économie de son-pré carré ivoirien, pays stratégique de l’Afrique occidentale manœuvre contre les deux grands partis politiques ivoiriens que sont le PDCI et le FPI.
C’est pourquoi, d’or et déjà nous voulons tirer sur la sonnette d’alarme. De quoi s’agit-il ? Un ambassadeur panafricaniste vivant en Côte d’Ivoire se confiant à nous a été très clair. ‘’ J’espère que les responsables du FPI et du PDCI sont suffisamment renseignés sur les manœuvre du colon pour choisir un président de la république en dehors de ces deux partis politiques’’, a indiqué l’interlocuteur d’afriquemediacotedivoire.net sous le couvert de l’anonymat.
Ces deux grands partis sont considérés par les Occidentaux comme des partis ‘’nationalistes emmerdeurs’’. Parlant du PDCI, le diplomate fait un rapprochement entre la vision de Bédié et celle du président Ali Bongo. ‘’ Les successeurs de deux anciens présidents Omar Bongo et Félix Houphouët-Boigny se sont carrément départis de la politique néocolonialiste au point qu’ils sont dans le viseur de l’Occident’’, a-t-il indiqué.
Cette nouvelle orientation de la politique ivoirienne a conduit au coup d’Etat de 1999. ‘’ Le PDCI est suspecté par la France. Il serait difficile que la France accorde le pouvoir à ce parti. C’est tout le sens des difficultés rencontrées par l’appel de Daoukro. En Afrique n’oublions pas que l’Occident fait et défait nos Chefs d’Etat’’, à l’en croire.
Parlant du Front populaire ivoirien qui est naturellement un parti nationaliste, la France n’est pas prête à ce qu’un cadre du régime parvienne au pouvoir. Le colon est également conscient que certes le RDR peut faire son affaire, mais n’est pas fort pour gagner des élections transparentes en Côte d’Ivoire. Alors que faut-il faire ? L’idée géniale occidentale toute trouvée consiste à pêcher des militants du RDR et du FPI ‘’pour remplir le panier vide du président Alassane Ouattara’’, fait remarquer notre interlocuteur. C’est bien ce rôle que jouent Affi Nguessan et le ministre Kouassi Adjoumani. ‘’ J’ai bien peur pour la Côte d’Ivoire quand je vois Affi se rapprocher du PDCI. Cela ne fait pas bon ménage’’, a affirmé le diplôme. Qui a salué la visite de l’honorable KKB et du ministre Billon à Laurent Gbagbo. ‘’ Ce sont là des possibilités pour mettre en déroute le plan occidental. La politique, c’est aussi les mathématiques’’, a-t-il conclu.





Article lu : 3315 fois