Colère d’une Autorité Turque : Le FCFA, l’impérialisme, des présidents africains soumis

Afrique media Côte d'Ivoire

Le site panafricaniste afriquemediacotedivoire.net a rencontré Mustafa Mumul, en Turquie. Très attaché aux valeurs nationalistes, l’homme dénonce le FCFA, les guerres et les coups d’Etat provoqués par l’Occident en Afrique. Il passe au peigne fin, les relations entre la Turquie et les Occidentaux. Morceaux choisis.

Afrique media Côte d’Ivoire : Bonjour Monsieur Mumul Mustafa. Dans quelle ville de la Turquie vivez-Vous ?
Mustafa Mumul : Je vie à Antalya (ville touristique) splendide du Pays. Ville touristique caractérisée par la mer, les plages, et plusieurs sites archéologiques.

Quels sont les rapports entre la Turquie et les Occidentaux ?
Ce sont des rapports d’amour et de haine.
Soyez plus explicites…
La Turquie aime les Occidentaux malheureusement, ils nous vomissent.
Et pourquoi ?
Les turcs les ont humiliés pendant six (6) siècles (empire ottoman), mais le dernier siècle ce sont eux qui nous ont humiliés. Depuis la première guerre mondiale, la Turquie était une "colonie’’. Mais le président Erdogan a redonné un sens au pays. Il a encouragé le peuple à travailler pour que le pays se relève. Avec des meetings, face à face avec son peuple, en écartant les médias (qui appartiennent tous à l'élite soumise aux occidentaux). Malheureusement l’Afrique accepte n’importe quelle presse chez elle. C’est cette presse qui détruit ce beau continent. Il faut dénoncer toute cette presse occidentale qui dénigre vos Chefs d’Etat. Quand les Chefs d’Etat africains ne sont pas soumis aux Occidentaux, ceux-ci donnent mandat à la presse pour qualifier de dictateurs vos présidents. A la fin, cette presse manipule la population et vous aboutissez aux guerres civiles, tribales, ethniques ou religieuses.
La monnaie coloniale est-elle toujours utilisée en Turquie ?
Oui c’est le lira turc que nous utilisons depuis lors. Mais la situation a positivement évolué avec 6 zéros en plus. Avant, la monnaie turque ne valait rien, Pour 1€, on avait 2 millions de lira turc. Avec ses nombreux meetings, dans toutes les villes du pays, il a réussi à donner espoir et redresser les épaules, changé la mentalité du peuple découragé. Aujourd’hui un Euro vaut 7,5 lira. Il valait 6 il y a 2 mois. Comme la situation évolue, nous sommes sous attaque financière par les Américains, Ils veulent nous mettre à genoux avec des sanctions.
Quels sont les arguments qu’ils avancent ?
Il reproche à la Turquie la non-obéissance. Le président Erdogan n’est pas soumis selon eux. Comment un chef d’Etat peut-être soumis alors que son pays est indépendant. Les relations avec l'Occident se détériorent alors qu'elles s'améliorent avec la Russie et la chine.
Dans quels domaines les relations se détériorent-elles ?
Ils accusent la Turquie de vouloir nuire à leurs projets au Moyen Orient dans les secteurs du commerce, de l’énergie, de l’armement entre autres.

Connaissez-vous le FCFA, la monnaie utilisée par 14 pays africains ?
Oui bien sûr ! C’est une véritable corde au cou ! J’ai travaillé sept mois à Abidjan, il y a 3 ans. Cette monnaie n’est pas connue hors des frontières africaines. Vous ne serez jamais indépendants avec ça. Ils peuvent toujours la dévaloriser quand ils veulent. C’est un chiffon. C’est une atrocité de changer un Euro contre 700 FCFA. La Turquie change l’Euro avec 7 lira turc. C’est de l’esclavage monétaire en Afrique. Malheureusement, certains présidents africains soutiennent que cette monnaie est bonne. Ils savent qu’ils seront éliminés aussitôt s'ils osent prétendre le contraire. C’est une mafia. Mais quand on veut le pouvoir ce n’est pas pour rendre misérables le peuple. Ces présidents africains qui ont donc peur de dénoncer cette monnaie ne méritent pas de diriger l’Afrique.














Article lu : 730 fois