Emmanuel Macron, le principal juge doit libérer Gbagbo

Afrique media Côte d'Ivoire

La Cour pénale internationale CPI, créée il y a vingt ans, par les impérialistes, pourra-t-elle libérer le démocrate Laurent Gbagbo ? Sachant que cette cour raciste Européenne loin d’être un modèle en matière de justice, de probité et de respect des droits humains en Afrique dont l’unique but est de punir des intellectuels africains qui n’entendent pas se soumettre à l’Occident et l’enrichir au détriment des Africains.
Laurent Gbagbo est un prisonnier politique de M. Nicolas Sarkozy qui l’a injustement conduit à la CPI alors que la Côte d’Ivoire n’avait pas encore ratifié le fameux traité de Rome. Cela dit, Laurent Gbagbo doit être libéré politiquement.

C’est pourquoi, les Africains pensent que la libération de l’ex-chef d’Etat ivoirien et son ministre Charles Blé Goudé tant attendue dépend du président français Emmanuel Macron considéré comme principal juge. C’est le juge reconnu. Le reste n’est que de la diversion. Il faut cesser de ridiculiser et animaliser les Africains. Avec ces relations ‘’colon-colonisé’’ à ce 21ème siècle, les Africains sont obligés d’aller chercher de nouveaux partenaires sous d’autres cieux. C’est l’Occident qui a livré l’Afrique à la Chine et la Russie.
Laurent Gbagbo ne réclamait que des rapports Gagnant-gagnants entre la Côte d’Ivoire et la France. Il n’avait jamais pensé à un quelconque isolement de la France. Si le pays colonisateur se dit grande démocratie qu’il libère Gbagbo pour la réconciliation des Ivoiriens. Si Gbagbo est injustement condamné c’est Macron qui l’aurait décidé.





Article lu : 687 fois