TCHAD : Le Président Deby chasse la base militaire coloniale française

Afrique media Côte d'Ivoire

Idriss Déby, fallait-il qu’il naisse, cet homme pour faire le bonheur du Tchad et celui de l’Afrique. En effet, après avoir fustigé le compte des opérations et le trésor français de confisquer plus de la moitié des richesses de 14 pays d’Afrique utilisant le Fcfa et les maintenant dans la servitude, et manifesté par la suite sa volonté de mettre fin à cette collaboration d’esclavagisme financière, c’est à la base militaire coloniale française que le président adoré de tous les panafricanistes s’attaque.
‘’Allez-vous en, c’est terminé’’, a indiqué le président des Tchadiens. Parce que pour lui, c’est bien la fin de la présence de cette base militaire dans son pays. Elle n’est plus la bienvenue au Tchad dans la mesure où, il ne souhaite plus renouveler cet accord. Et cela pour plusieurs raisons.
En effet, lors du 50ème anniversaire de l’indépendance du pays, le président tchadien réclamait une contrepartie de la France qui utilisait ses avions pour entraîner ses militaires. Depuis ce jour, la France a fait preuve de mauvaise foi. Le gouvernement français n’a pas payé. En plus, le dispositif ne jouait plus son rôle excepté quelques soins donnés aux malades. Elle doit vite quitter le territoire tchadien.
L’origine de cette base militaire était la colonisation. En effet, pour reconquérir sa place après la défaite en Indochine, la France a opté pour l’installation de ses bases militaires dans ses colonies, le Président André Banda Kani.
La colonisation étant terminée, l’Afrique toute entière doit être libérée de toutes ces bases militaires que la France utilise pour déstabiliser les présidents africains, a indiqué un panafricaniste.







Article lu : 114 fois