CPI : Laurent Gbagbo, voici enfin le crime contre l’humanité dont il est accusé

Afrique media Côte d'Ivoire

La Cpi juge notamment les hauts responsables qu’on pourrait considérer comme les donneurs d’ordres. Laurent Gbagbo qui est poursuivi pour crime contre l’humanité à la CPI n’a pas été dénoncé par les généraux de l’armée ivoirienne qui ont témoigné devant la CPI en qualité de témoins de Bensounda.
Ces Généraux ivoiriens, les derniers témoins à passer devant la Cpi n’ont pu conforter cette cour de justice dans son obstination à condamner le socialiste pour satisfaire la France.
Ils n’ont pas montré aux yeux de tout le monde qu’ils ont eu des ordres de la part de Laurent pour commettre des crimes sur les populations. Sur quels arguments cette cour pénale va-t-elle se fonder pour condamner Gbagbo ? D’où tout le sens du blocage du honteux procès.
Nous autres avons cherché dans la vie de Laurent Gbagbo et trouvé ce que la France, ses alliés et l’Onu appellent crime contre l’humanité.
Le Madiba ivoirien, oui, Laurent Gbagbo est autre Mandela opprimé par la France.
Dès son accession au pouvoir, il évoque l’épineux problème du compte des opérations logé dans le trésor français. Le chercheur en Histoire, fait également remarquer tout le mal de l’Afrique qui a pour source la monnaie coloniale, le FCFA.
C’est bien le début du complot du crime contre l’humanité. Car réclamer les milliards de la Côte d’Ivoire bloqué dans le trésor français ou demander tout simplement s’il existe une possibilité de suspension du compte des opérations pour le bien-être des africains.
Laurent Gbagbo qui évoque ces questions est considéré comme un homme dangereux qui veut et vider la France de tout le sucre africain. Une France sans le compte des opérations, une France sans le Fcfa c’est une France totalement déséquilibrée, une France qui expose son peuple au chômage, à la faim et à bien d’autres catastrophes. Gbagbo veut commettre ainsi un crime contre l’humanité. Libérez Gbagbo et l’Afrique.




Article lu : 78 fois