Cameroun : l’ Occident tire les ficèles, Paul Biya à la recherche de la paix

Afrique media Côte d'Ivoire

On sait bien en Afrique et au Cameroun que se sont les grandes puissances qui tirent les ficèles afin de voir sombrer le Cameroun dans la guerre. En effet, c’est le désordre que ces puissances arrivent à piller considérablement les biens du continent et placent leurs sous-préfets. Face à cette situation, le président Biya lutte pour la paix et la sécurité de tous les camerounais. C’est ce qui l’a poussé ce dimanche 3 juin à couper l'herbe sous les pieds des ennemis de son pays. En effet, le président Paul Biya a réuni un conseil de défense très restreint ce dimanche à Mvomeka'a.
Les choses vont s'accélérer au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, en vue de rétablir l'ordre et surtout de rassurer les populations.
- Une aide (pas chiffrée) sera apportée aux populations meurtries;
- Il ne sera plus permis aux forces de défense de se faire justice ou de filmer des arrestations;
- Toute exaction sera sévèrement punie;
- Sisiku Ayuk Tabe devra incessamment sous peu, demander aux populations armées de déposer les armes et de revenir sur la table des négociations;
- Possibilité de rencontrer le président autoproclamé de l'Ambazonie;
- Possibilité de libération de tous les prisonniers en vue d'un armistice pour aller vers la paix.
C'est l'ultime syncrétise imparable que nul ne peut contester. Ceux qui refuseront (klein) cette perche, d'autant plus que tout le
monde appelle au dialogue, s'inscriront aux antipodes de la paix. Bien plus, ils comprendront que tout le monde s'inscrit en faux fasse aux idées sécessionnistes, refusées par toutes les Nations...




Article lu : 53 fois