« L’Afrique libre ou la mort » de Kémi Séba : Chronique de la résistance réelle au néocolonialisme

Afrique media Côte d'Ivoire

Ce nouvel ouvrage qui paraîtra le 29 juin, retrace le combat de longue haleine pour la résistance africaine au néocolonialisme, menée par des activistes prêts à perdre la vie pour que leur continent puisse retrouver un second souffle.
Un travail acharné qui a conduit Kemi Seba, (figure de proue de ce combat au 21ème siècle, et auteur de cet ouvrage),en prison, et qui, plus tard, a poussé le gouvernement sénégalais à expulser le leader franco-béninois du pays de la Teranga.

En dénonçant aussi bien dans les médias que sur le terrain lors de mobilisations de rue, les vices de la nouvelle forme de colonisation orchestrée par la France sur ses anciennes colonies, les leaders du combat pour la souveraineté africaine ont impulsé un nouvel élan décolonial jamais atteint depuis l'assassinat du président Sankara.
Pour l’auteur, le FCFA constitue l’un des rouages de la Françafrique dès lors qu'il permet clairement d’établir l’ingérence accrue dans les politiques de nos chers États.
Autre point croustillant, Kémi Séba met en exergue les entorses à la souveraineté des pays africains qui peinent à partir de leurs propres ailes, à l’esclavage toujours d’actualité en Mauritanie.
L’activiste panafricain n’a pas manqué de lancer des piques à certains dirigeants africains qui selon lui, ont une part de responsabilité dans ce carnage institutionnel dans la mesure où ils n’ont ménagé aucun effort pour l’atteinte des objectifs de domination française sur le continent africain. Pis, Il les qualifie de relai du néocolonialisme qui met la lumière sur la servitude volontaire des dirigeants africains.
Dans ce livre destiné aussi à la nouvelle génération, Kémi Séba met à la disposition de la nouvelle génération un parchemin qui met la lumière sur les enjeux des relations entre l’Afrique et l’Europe en général.




Article lu : 31 fois