Biens mal acquis des présidents africains : L’Europe doit cesser son arnaque et ses intimidations même si l’UA dort éternellement

Afrique media Côte d'Ivoire

Dénis Sasso Nguesso, Obiang Nguema Mbassogo, Edouardo Dos Santos feu Oumar Bongo sont victimes d’un chantage impérialiste. L’UA n’a fait que trop dormir. Elle doit interpeller l’Europe qui fait pire que cela.
400 ans d’esclavage, 200 ans de colonisation et 60 ans de néocolonialisme pour bâtir cette Europe et toute sa puissance économique et industrielle dont elle se vautre. Tous ces biens et ses grandes réalisations sont acquis au prix du sang et de l’exploitation de l’homme noir. On peut indiscutablement qualifier toute cette réussite occidentale de ‘’biens mal acquis’’. L’Europe est donc mal vue de vouloir coûte que coûte juger Dénis Sasso Nguesso, Obiang Nguema Mbassogo, Edouardo Dos Santos qu’elle accuse à travers ses ONGs d’avoir des biens mal acquis. C’est toute la laideur des rapports que l’Afrique entretient avec l’Europe.
L’Afrique a été le seul continent au monde qui a été profondément indignée par les Européens. Les indépendances accouchées dans la douleur n’ont rien apporté d’extraordinaire au continent noir. Puisque les pays occidentaux ont pris des dispositions pouvant perpétuer la souffrance de ces Etats dits indépendants. Tout ce que l’Europe a, émane de l’Afrique. Tout s’est obtenu dans l’injustice et l’obscurantisme. C’est elle au contraire qui doit être poursuivie par les Africains.
L’Union africaine qui devrait constituer une puissante arme de défense de l’Afrique n’a rien de tel. Elle est infiltrée par le colon. Conséquence, le continent noir est indignement fragilisé et ne peut défendre ses fils face à une colonisation qui la dépouille de tout. Quand un pays a maille à partir avec l’Occident, c’est le mutisme plat en Afrique parce que l’UA a vendu son âme aux impérialistes. De simples ambassadeurs occidentaux ont la couille de demander aux présidents africains de quitter le pouvoir. Qu’attendent donc nos Chefs d’Etat pour donner la république aux Européens leur faisant comprendre que les problèmes africains doivent avoir leur solution en Afrique et non en Europe.
Oumar Bongo, président de la République du Gabon décédé le 8 juin 2008. Sa mort a été précipitée par l’affaire de ‘’ Biens mal acquis’’. Le doyen n’a eu aucun secours de la part de ses pairs. Certains vivants sont poursuivis pour les mêmes faits. Dénis Sasso Nguesso, Obiang Nguema Mbassogo, Edouardo Dos Santos sont humiliés devant une cour de justice internationale dans l’affaire imaginaire de ‘’ biens mal acquis’’. L’UA ferme paradoxalement les yeux sur cette arnaque, cette intimidation laissant librement le colon exproprier l’Afrique ses richesses. Ça suffit. Trop c’est trop ! Pour ce qu’elle a fait et continue de faire au détriment de l’Afrique, c’est l’Europe qui devrait être devant la Cour internationale de justice. Les mauvais accords dans les relations économiques, le compte des opérations entre autres, la parité du Fcfa sont des mécanismes mis en place pour le développement industriel et social de l’Europe au détriment du continent africain. Tout ce que l’Europe a constitue des biens mal acquis. L’Union Africaine doit se réveiller pour mettre fin à l’arnaque européenne.





Article lu : 81 fois