Echec du régime RDR : Gbagbo comme un prophète avait tout révélé en prison à Korhogo

Afrique media Côte d'Ivoire

Laurent Gbagbo, l’ex-président ivoirien est plus qu’un prophète. C’est un grand visionnaire. Comme les Ivoiriens aiment bien l’appeler aussi bien que ceux du camp de Ouattara, le Woody savait que son successeur échouerait dans cette tâche qui consiste à réunir le pays, le réconcilier et gérer de façon transparente et équitable les richesses du pays.
En prison à Korhogo, une ville située au nord de la Côte d’Ivoire, après son arrestation, curieux, un média ivoirien pose une question à celui que la France vient de débarquer du pouvoir et prépare injustement dans l’ombre une autre diabolisation, sa déportation à la CPI. ‘’ Aimeriez-vous que Ouattara échoue ?’’, telle est la pertinente question qui a été soumise à celui qu’on appelle, le père du multipartisme et de la démocratie en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo.
‘’Honnêtement non, si tel est que c’est lui le vrai vainqueur de la présidentielle comme il le prétend. Parce qu’il est celui dont les agissements ont mis ce pays dans ce gouffre. Quoi de plus normal qu’on attende de lui réparation’’, a indiqué Laurent Gbagbo. Mais le politologue Gbagbo savait pertinemment que son successeur connaîtrait un cuisant échec dans l’exercice de sa mission surtout en ce qui concerne la réconciliation et l’unité nationale. ‘’ Mais je suis sceptique quant à sa capacité à unir les Ivoiriens d’abord et à trouver les moyens pour réussir cette remise sur pieds du pays’’, Laurent Gbagbo a tout révélé comme un prophète.
Depuis sept ans, le régime d’Abidjan gouverne et mange seul. Jamais on a tendu la main à l’opposition, dans le sens de ramener une paix durable. Jamais on n’a nommé ministre un membre issu du parti de Laurent Gbagbo. Avant que la Côte d’Ivoire n’aille à l’élection présidentielle de 2010, ni un militant du RDR ni un rebelle n’était en prison. M. Kaboré, le fils de Mme Henriette Dagri Diabaté en peut témoigner.
En 2007, déjà, Gbagbo est allé fumer le calumet de la paix à Yamoussoukro. Alors, question. Pourquoi Alassane Ouattara ne peut-il pas faire autant ? Le pays n’est toujours pas réconcilié puisque que l’opposition que la communauté internationale a attribué le taux de 46% du vote issu de la présidentielle de 2010, n’a toujours pas pris part à une élection dans le pays. Quand le visionnaire Laurent Gbagbo indique que son rival ne réussirait pas à unifier, pacifier, réconcilier le pays il a vu juste comme un prophète. C’est Dieu qui venait de faire de telles révélations au père de la démocratie ivoirienne. Voyez, comment peut-on comprendre une division jamais imaginée entre le PDCI et RDR au sein du RHDP. Ici quand on a des difficultés à unir son alliance, ce n’est pas toute une nation qu’on peut unifier.
L’unification, la réconciliation et une paix durable passent inéluctablement par une réforme de la Commission électorale indépendante qui assure une élection juste et transparente en Côte d’Ivoire. C’est le seul gage pour ramener une paix durable dans le pays. Ce n’est pas le RHDP uni qui ramène la paix




Article lu : 279 fois