Libération de Gbagbo: Le panafricaniste Banda Kani cogne l’UA

Afrique media Côte d'Ivoire

Considéré à présent comme le champion du panafricanisme et du nationaliste en Afrique par ses prises de positions, le président Banda Kani reste toujours égal à lui-même. Constant dans ses propos, il a fustigé le récent sommet de l’Union Africaine qui s’est tenue à Nouakchott en Mauritanie. Un sommet qui a passé son temps à parler de la corruption qui gangrène les pays africains.
Pour le président Banda Kani les Chefs d’Etat Africains fuient les vrais débats et s’attardent sur des choses inutiles. Le débat que les Africains attendent de l’Union Africaine c’est bien celui de la libération de l’Ivoirien Laurent Gbagbo injustement incarcéré à la CPI, la prison impérialiste.
Un autre enjeu du sommet de l’UA devrait consister à mettre sur la table le problème du FCFA lié au sort du continent africain.
D’après le président Banda Kani, les Africains ne doivent rien attendre de l’Union Africaine sponsorisée par l’union Européenne. ‘’C’est tout à fait normal que dans un monde aussi capitaliste comme le nôtre, celui qui finance commande. Les enjeux d’un sommet de l’Union Africaine, digne de ce nom, c’est de mettre sur la table les vraies problématiques qui sont lies au sort du continent Africain’’, a-t-il noté avant de conclure : ‘’Les Africains ne doivent avoir aucun espoir en cette organisation. L’union Africaine n’est pas une organisation panafricaniste. C’est une bureaucratie qui est au service des pays occidentaux et animée par les mendiants internationaux qui pensent plus à leurs salaire en Dollar et en Euro que de penser au sort des Africains’’.




Article lu : 456 fois