Démocratie en Côte d’Ivoire : Le parti unique chasse le multipartisme avec le soutien français

Afrique media Côte d'Ivoire

Dix ans de pouvoir sans partage, c’est cela que la démocratie française enseigne-t-elle en Côte d’Ivoire ? Après avoir chassé un dictateur selon la France, on installe un gouvernement de parti unique au détriment du multipartisme. Non Gbagbo Laurent n’était pas dictateur. Ce n’était pas l’homme de la France. Après la crise postélectorale qui a fait plus de 3000 morts en Côte d’Ivoire, l’on s’entendait à un gouvernement de large ouverture à deux ans des élections présidentielles afin de rapprocher les cœurs et les esprits. Cela veut dire que les Ivoiriens attendent la réconciliation nationale qui suppose la libération de tous les prisonniers pro-Gbagbo.
Ensuite, reformer la Commission Electorale indépendante et enfin mettre en place un gouvernement de large ouverture qui voit la participation du Front populaire ivoirien. Alors que les Ivoiriens attendaient du régime d’Abidjan de poser des actes pour sauver la démocratie, c’est un gouvernement de parti unique qu’on présente aux Ivoiriens.
Et à deux ans des élections présidentielles, rien n’est fait dans le sens de la réconciliation et d’une paix durable. L’époque du parti unique est anachronique. Un pays qui sort d’une guerre doit embrasser la démocratie afin d’éviter que l’histoire se répète.




Article lu : 48 fois