Côte d'Ivoire : Le front social en ébullition, la 5ème puissance économique au pied du mur

Après le secteur de la santé et les agents du ministère de l'intérieur et de sécurité en grève depuis le lundi 05 novembre, d'autres mouvements se signalent. Au nombre de ceux-ci, le syndicat membre de la coalition des syndicats publics de Côte d'Ivoire (COFAMIRAH).
Le COFAMIRAH annonce un mot d'ordre de grève sur trois (03) jours à compter du 12 novembre 2018 sur toute l'étendue du territoire.
Dans une adresse dont 2cminfo.net a reçu copie, le syndicat prévoit une paralysie totale dans le secteur animal et halieutique. "Il n'aura pas d'inspection des denrées animales et d'origine animale, pas de délivrance des laissez-passer sanitaires pour les ruminants, la volaille, les poissons et autres. En cas de présence de la viande crue et du poisson sur les marchés, ils ne seront pas inspectés ou la qualité resterait à désirer. Que les consommateurs soient vigilants sur la salubrité des denrées animales et d'origine animale sur nos commerces. Les techniciens vétérinaires et halieutiques déclinent toute responsabilité liée aux conséquences de la consommation de ces denrées animales et d'origine animale, pendant leur arrêt de travail'' a déclaré un responsable syndical.
Ces travailleurs du ministère des ressources animales et halieutiques et celui de l'agriculture et du développement rural réclament entre autres, les indemnités de risques et de sujétion, les primes d'incitation des agents du MIRAH, le déblocage et le rétablissement immédiat du précompte syndical du SYNATACI.








Date de parution : 2018-11-08